Beissat, portraits au bord du périph’

Beissat, portraits au bord du périph’

La vie d'un village rythmée par les activités du camp militaire de la Courtine

Magazine du plateau n°223, février 2015

À Beissat, on entend tous les jours les tirs du camp militaire. Les vitres des maisons en tremblent même parfois. À Beissat, lorsque la D25 est fermée, on emprunte le « périph’ » pour aller au travail, acheter du pain, ou se rendre chez le médecin.

À Beissat, on compte une trentaine d’habitants. Parmi ceux qui sont restés, il y a Marie-Rose, la doyenne du village, et Jean-Marie qui élève des vaches. Parmi ceux qui sont revenus, il y a Jojo, le frère du maire, et Pierrick qui à peine sorti des études, s’investit comme conseiller municipal tout en cherchant du travail. Il y a aussi Sander et Marie-Jo, venus des Pays-Bas, qui retapent le hameau de Murat et vendent leurs légumes aux gens du village.

Émission enregistrée à Beissat à l’issue de l’avant-première du Magazine :

Fiche technique

Titre : Beissat, portraits au bord du périph’
Durée : 57 min.
Date de production : février 2015
Format : 4
Production et distribution : Télé Millevaches
Réalisation : Télé Millevaches
Droits : 1
Rushes conservés : 1
Photos du tournage : 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.